Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Naturalimage

Photoblog naturaliste

Orchis géant (Himantoglossum robertianum)

Publié le 25 Février 2016 par Naturalimage in Fleurs

EXIF: 800iso, 155mm, f/6.3, 1/320s.

EXIF: 800iso, 155mm, f/6.3, 1/320s.

Cette orchidée très précoce s'épanouit de janvier à avril.

HISTOIRE D'ORCHIDÉE:

L'aventure des plantes terrestres a commencé avec les mousses, les fougères, puis vinrent les conifères et enfin beaucoup plus tard les plantes à fleur. Dans cette chronologie les orchidées sont la dernière invention de la nature.
Elles sont certes magnifiques mais leur système de reproduction très élaboré en font des plantes extrêmement vulnérables. En effet la plupart des orchidées sont inféodées à un seul pollinisateur dont elles reproduisent (c'est en particulier le cas pour les ophrys) l'image de la femelle grâce à leur labelle (le pétale modifié de la fleur).
Mais ce n'est pas tout, pour que le charme opère entièrement elles en reproduisent également l'odeur (à 90%) par l'émission de phéromones, de telle sorte que si le pollinisateur vient à disparaître elles disparaissent aussi.
D'autre part leurs graines sont les plus petites du règne végétal, elles sont minuscules, à peut près de la taille d'un grain de pollen. Si petites qu'elles ne peuvent, une fois dans le sol, se développer seules faute de réserves. De ce fait elles sont contraintes de s'associer à un champignon qui leur fournira tous les nutriments nécessaires à leur germination et à leur développement dans les premiers temps de leur vie. En contrepartie, plus tard,elles fourniront au champignon des sucres qu'elles produiront grâce à la photosynthèse.
On le voit les orchidées sont des chef-d'œuvre de la nature mais elles sont terriblement vulnérables, leur vie dépend de beaucoup de critères. En France (ainsi que dans de nombreux pays) elles sont protégées. Protégeons-les, respectons-les, prenons-en soin, ne les cueillons pas, ne les piétinons pas afin que le plaisir que nous éprouvons en les observant et en les photographiant puisse aussi en être un pour notre descendance.

Commenter cet article